Témoignages d'anciens étudiants

Didier Folus, Promotion 1991, Professeur des Universités

David Veredas, Professor at Solvay Brussels School of Economics and Management

 

For 6 years I have been teaching in Master 104. The quality of the students, infrastructures and procedures has clearly shown a positive trend that certainly will continue in the future. Both the technical and operational contents of the Master are excellent, pertinent and coherent. It provides excellent basis for a highly qualified job in the financial industry or for a PhD thesis. I have no doubt that Master 104 is one of the best Masters in Finance in France and is in equal footing with its equivalents in Europe and elsewhere.

 

For 6 years I have been teaching in Master 104. The quality of the students, infrastructures and procedures has clearly shown a positive trend that certainly will continue in the future. Both the technical and operational contents of the Master are excellent, pertinent and coherent. It provides excellent basis for a PhD thesis or for a highly qualified job in the financial industry. I have no doubt that Master 104 is one of the best Masters in Finance in France and is in equal footing with its equivalents in Europe and elsewhere.

Julie Salaber, promotion 2004, Phd, Lecturer in Finance, University of Bath School of Management

En intégrant le Master de recherche 104 Finance après un M1 finance à l'Université Paris-Dauphine, j'étais résolue à poursuivre une carrière académique de niveau international. Avec du recul, je peux affirmer que cette formation m'a offert des connaissances et compétences indispensables et solides qui m'ont permis d'atteindre mes objectifs (en particulier l'obtention d'un doctorat de qualité au sein du laboratoire DRM-Finance). Les enseignements du Master, qui regroupent à la fois des fondamentaux théoriques et des séminaires de recherche, m'ont servi tout au long de mon doctorat, et me sont encore très utiles aujourd'hui en tant qu'enseignant-chercheur en Angleterre. Les relations internationales du laboratoire sont également un atout majeur de cette formation. J'en ai moi-même profité pour partir aux États-Unis durant mon doctorat. Je pense que le Master 104 Finance est LA formation française pour quiconque souhaite se tourner vers la recherche et l'international.

Gael Maugendre, promotion 2003, Gestion des risques, Natixis

Après une formation d’ingénieur Supaero et une première expérience professionnelle dans le secteur des technologies de l’information et de la communication, faiblement initié aux problématiques économiques et financières, j’ai suivi les enseignements du Master 104 Finance en 2002/2003 avec curiosité et gourmandise. Dispensés par une équipe d’enseignants chercheurs d’un excellent niveau, les cours abordent avec une rigueur scientifique la plupart des questions financières. L’analyse des papiers fondateurs de la discipline et leurs développements théoriques assurent une formation robuste à la recherche et établissent un cadre de références incontournables au futur praticien. J’ai moi-même exercé des fonctions d’audit et de contrôle interne bancaire, puis de contrôle des risques de différents métiers de marchés de capitaux (produits dérivés sur actions, montages structurés sur fonds alternatifs). Au sein de la Direction des risques de Natixis, je suis actuellement chargé du suivi transversal des risques de marché des activités cantonnées de la banque (portefeuilles de crédits structurés gérés en extinction principalement) et de relations avec l'organe central du Groupe BPCE. Je conserve un souvenir très agréable de cette année universitaire à Dauphine et continue à m’appuyer sur les connaissances acquises pour appréhender l’environnement économique et financier, la sophistication de certains produits de marché et les enjeux du pilotage d’un groupe bancaire.

François Lagrange, Promotion 2006, Responsable Allocation d’Actifs – Groupama SA

Après 10 années professionnelles consacrées à un tout autre domaine –ma passion pour le chant lyrique- le Master 104 Finance, au-delà d’une formation complémentaire, m’a donné les moyens d’une véritable reconversion. Ce Master réussit notamment la gageure d’aborder un large éventail « généraliste » des sujets financiers en évitant l’écueil de la superficialité. Le moyen trouvé est d’aborder ces sujets par le biais technique : outils et théories complétés par un accès à la recherche. J’ai abordé le Master avec un bagage en mathématiques plutôt solide (diplôme d’ingénieur) mais une culture générale finance-économie assez légère. Avec de la motivation – indispensable car la charge de travail est importante, le Master permet de combler ses lacunes : les choix optionnels des programmes, les effectifs raisonnables qui permettent une bonne interaction, la disponibilité des enseignants, l’accès à une bibliothèque riche élargissent l’horizon… En clair, le Master 104 m’a permis d’aborder le monde professionnel avec la boîte à outils indispensable à la compréhension de l’univers financier.